RSS
RSS




Partagez| .

Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Section Economie

Popularité :
72 / 10072 / 100

Niveau : Première année d'Economie.
Métier : Etudiante.
Age : 20
Messages : 30
Won : 59

MessageSujet: Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun] Dim 10 Jan - 16:03

Pourquoi ? Juste pourquoi ? Tout allait si bien dans ma vie. C'était comme vivre un rêve, ou du moins, presque. Alors pourquoi ça avait prit cette tournure ? Avais-je foiré un truc ? Non, c'était impossible. Quelqu'un s'acharnait-il sur moi dans ce cas ? Mais pour quelle raison ? Ça n'avait pas de sens. J'aurais voulu comprendre. Comprendre ce qu'il s'était passé pour que tout vire au cauchemar. Pour que ma vie m'irrite au point de m'amener ici. Mais je n'y arrivais pas. L’algorithme du destin avait du buguer un instant, c'était la seule solution possible. Sinon, il ne m'aurait pas infligé ça à moi, portant aussi bien le nom que l'apparence d'une déesse. Mais même en me disant en ça, même en étant sure chaque matin au réveil que je me rendrais compte que tout cela n'était qu'un cauchemar, ça ne marchait pas. Je n'avais jamais été douée pour rester calme. Et cacher cette colère qui montait un peu plus chaque jour, ce n'était plus possible. Mais merde, pourquoi tout se barrait-il en couille ?! J'aurais du le savoir. J'aurais du prédire que le retour de Liwei n'était pas anodin. En fait, surement était-ce depuis qu'elle était là que tout m'arrivait. Je devais partager mon frère, et les surveiller sans cesse. Puis je devais bouger mon cul aussi, parce que si j'avais une totale confiance en les capacités de Jae-Hwa, quant il s'agissait d'elle... Entre la porcelaine réduite de moitié, la cuisine brûlée ou trop salée, et les affaires délavées et rétrécies ou déformées... Sérieusement, comment pouvait-on à ce point être maladroit ?!

Alors j'en étais arrivée à la conclusion suivante. Ma sœur avait attiré le mauvais œil sur moi. Ça ne pouvait être que ça. Ou alors elle m'avait maudit, mais là encore, ce n'était pas envisageable. Liwei était quelqu'un de bien trop gentil pour envisager utiliser de sales coups comme ça. Contrairement à moi. Bref ! Tout ça pour dire que j'en avais plein les *** ! Ce qu'il s'était passé après ce prélude ? Et bien, tout d'abord, on avait du accueillir son cousin chez nous. Si elle nous avait demandé notre avis par politesse avant ? Vous pensez bien que non, sinon il n'aurait jamais mit un pied dans cette fichue résidence ! Mais je n'avais pas eu le droit à la parole, ce qui m'irritait d'autant plus, et maintenant, j'étais forcée de vivre avec ce psychopathe complètement fêlé venant de je ne sais quelle cambrousse. Pourquoi je le détestais ? Parce que mon dieu, mais qu'est ce qu'il était con ! J'haïssais son regard hautain, j'avais envie d'arracher sa bouche insolente, de crever ses yeux sadiques, de casser ses jambes inutilement grandes ne lui servant à rien si ce n'est se vautrer, de brûler ses mains qu'il avait osé poser sur moi, d'effacer son esprit qui a cru pouvoir avoir le dessus sur ma personne... ! Enfin vous avez compris quoi. Lui et moi, on ne fera jamais bon ménage. Et je jure sur sa tête que je le ferais déguerpir en chialant ! 

Et encore, si ça n'avait été que ça. Mais non content de m'infliger tout ça, on en rajoutait couche sur couche ! Comment ça je n'arrêtais pas de me plaindre ? Mais allez vous faire voir ! Elle s'est prise pour qui cette satané Kim Saejin ? Quoi, une rendez-vous avec mon frère ? A l'aquarium ?! Tous les deux ??? Et non contente de se l'approprier, elle se pavanait également au bras de ce mannequin ?! Pas qu'il m'intéresse, non, je ne me souvenais même plus de ce nom, mais comment osait-elle laisser sous entendre un tel ménage à trois aux médias ? Voulait-elle se faire un nom ? Ne pensait-elle qu'à sa renommée, et n'en avait-elle rien à ciré de traîner mon jumeau dans la boue ?! Oh non, ça ne se passerait pas comme ça... Je n'avais jamais partagé Jae-Hwa avec qui que ce soit, et elle ne ferait pas exception. Alors, avant que je ne l'étripe de mes propres mains, il valait mieux qu'elle se calme. Cerise sur le gâteau ? C'était bientôt l'anniversaire de Liwei. Et alors ? Alors Hera arrivait. Et qui avait été désignée pour aller la chercher, devinez ? Bah voyons ! Qu'elle poireaute autant qu'elle veuille, je ne viendrais pas. Avoir une sœur dans les pattes étaient suffisant, deux, c'était ingérable. Surtout quant on connaissait bien notre cadette... Il fallait néanmoins que je trouve une bonne excuse. Parce que grand père était vraiment gâteux quand il s'agissait d'elle. 

Si je craquais ? Oui, oui, et cent fois oui ! C'est pourquoi je me retrouvais à ouvrir la porte du Byeongari Bar en cette soirée hivernale, seule. Mon frère ne jouait pas ce soir, je n'étais donc pas venu le voir. Non, j'étais juste la pour prendre un verre. Voire deux. Enfin, autant qu'il m'en faudrait pour me calmer un temps soit peu. Peut être que l'ivresse me donnerait des ailes et me permettrait ainsi de balayer d'un revers de main tous ces problèmes jusqu'alors aussi lourd que du plomb. Du moins, je l'espérais. Dans un soupir, je m'installais sur l'un des grands tabourets du bar avant de chercher du regard le gérant Hwang. S'il arrivait qu'il me tape sur le système, au fond, je l’appréciais plutôt. Et puis au moins, il avait une profession qui me remontait le moral, à savoir me servir à boire ! "Une Tequila Sunrise s'il vous plait, Ahjussi." S'il sembla vouloir connaitre la raison de ma venue soudaine, mon regard noir lui fit surement oublier de poser une quelconque question à mon sujet. Je n'avais pas envie de lui en parler. Être énervée, c'est une chose. Boire pour oublier, une autre. Mais en plus, se plaindre de sa vie merdique à un vieux... Non, je ne tomberais certainement pas si bas ! Plutôt mourir que d'avouer pareille défaite face à mes ennemis.



Look at me. Fall for me.



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
13 / 10013 / 100

Niveau : Troisième année
Métier : Etudiant en lettres
Age : 23
Messages : 41
Won : 50

MessageSujet: Re: Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun] Dim 10 Jan - 18:18

"Le problème avec May, c'est qu'elle est légèrement... comment dire... quand elle a une idée derrière la tête. Elle n'en démord pas."

Shinsei gémit.

"Je t'entends, tu n'es pas obligé de crier..." commença t-il "OUI BORDEL ! C'est bon j'y vais !" explosa t-il.

Les petites notes annoncant que sa soeur avait coupé la ligne se firent entendre peu après. Son frangin serra si fort son portable dans ses mains qu'il entendit le plastique craquer. Il émit un long et douloureux soupir.

Le fils Suoh n'était pas un violent. Il fallait vraiment le chercher pour l'énerver. Or sa soeur savait exactement où appuyer pour lui faire mal. Avec elle c'était inévitable. Quand elle commençait à être tétue ça finissait toujours en éclats de voix. Shin était exaspéré et désespéré. C'était effrayant le pouvoir de persuasion qu'elle détenait. Elle pouvait lui faire faire n'importe quoi. En y réfléchissant bien... Il pouvait faire de même. Seulement les conséquences pouvaient être terrible quand on forçait May.

Comment s'était il retrouvé dans cette situation ? Bien qu'il se voit très peu à cause de leurs emplois du temps aucunement coordoné, le demi-frère et la demi-soeur, qu'ils préfèreraient se voir appeller jumeaux, s'appellaient tous les soirs, au minimum une heure. Tous deux surchargés de boulots, ils trouvaient cependant toujours un temps pour prendre des nouvelles de l'autre. Cette fois-ci l'appel n'avait duré que trente minutes. Shin n'aurait pas pu suuporter qu'il dure plus. Voilà une semaine qu'il planchait sur un essai pour un de ses cours. Cependant, jamais satisfait de lui-même, il finissait toujours par déchirer, brûler, froisser tout ce qu'il écrivait. Bien évidemment il en avait parlé à sa soeur. Grossière erreur. Celle-ci sachant pertinamment qu'elle ne pourrait pas l'obliger à rendre quelque chose dont il n'était pas fier, avait trouvé un autre moyen de l'embêter. La jeune mannequin ne devait plus supporter son ton préoccupé, tout naturellement elle lui avait proposé de sortir boire un verre, histoire de se détendre. "Je t'assure, l'inspiration viendra après !". Or, plus têtu qu'elle, Shin ne voulait pas s'autoriser à sortir avant d'avoir finit ce foutu essai. Du coup elle l'avait un peu forcé. Comment a t-elle pu faire ça à distance, me direz-vous ? Après vingt minutes d'argumentation, le japonais avait commencé à craquer. Touche finale avec une phrase dites sur le ton de l'emportement, de l'agacement : "Jure moi que tu vas aller la boire ta pu*** de bière ou je te jure sur tous les dieux de cette terre que je me tape une heure de trajet juste pour venir sentir ton haleine et je te promet que si elle sent pas l'alcool je t'assome avec mes talons de douze !"

Il avait finit par céder. Non sans lui crier dessus auparavant. Et comme il prenait sa menace très au sérieux il se décida à se lever de son fauteuil et de sortir de chez lui. Mais avant il fit un détour par la salle de bain, histoire de faire un brin de toilette. Il s'habilla d'un tee-shirt noir simple, d'un pantalon chino, de sleepers à damier et de sa veste en cuir. Il se parfuma légèrement et sortit à l'air frais, laissant sa mine de mort-vivant au seuil de son appartement et essayant de profiter de la soirée qui lui était offerte. Et qu'il ne pouvait pas refuser. Il se rendit à son endroit préféré. Il ne sortait jamais, mais allait parfois prendre un verre là-bas pour se détendre avant d'étudier. Cette fois-ci il ne se contenterait pas d'une seule petit bière. Il poussa la porte en passant une main dans ses cheveux. Geste habituel quand il était songeur ou préoccupé. S'armant de son plus beau sourire, il alla s'installer au comptoir.

"Un shot de vodka, merci." déclara t-il audiblement.

A peine servit il l'avala coup sec et commanda une bière. Le but n'était pas de se saouler à en tomber par terre, mais à détendre son esprit. Il regarda la jeune femme à côté de lui. Le jeune homme avait fait exprès de s'installer près d'elle. Un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal. Il aimait bien discuter quand il buvait. C'était triste de boire seul, c'est ce que faisait les alcooliques, et lui n'était qu'un jeune cherchant à passer du bon temps... obligatoire. Il la détailla rapidement, il n'était pas question de la reluqué grossièrement, il était plus distingué que ça. Avec un rapide coup d'oeil, il pouvait déjà dire qu'elle faisait partie des plus belles asiatiques qu'il avait pu voir dans sa vie, et l'une des plus belle de cette université sans aucun doute. Cette jolie brune était loin d'être la seule mais elle se démarquait des autres.

"Vous n'avez pas peur de te faire aborder à boire seule comme ça ?" lui demanda t-il dans un sourire.

Il avait un instant hésité à l'aborder, peut-être qu'apèrs tout elle souhaitait être seule. Enfin, elle lui ferait savoir si c'était le cas non ? Et à vrai dire, même si c'était le cas, il insisterait, ne serait-ce qu'un peu. Lui n'avait pas l'intention de passer sa soirée à regarder le barman dans le blanc des yeux en enfilant les tequilas.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Economie

Popularité :
72 / 10072 / 100

Niveau : Première année d'Economie.
Métier : Etudiante.
Age : 20
Messages : 30
Won : 59

MessageSujet: Re: Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun] Mer 3 Fév - 21:31

Mon verre en main, je repensais à ces derniers jours, incapable de décrocher ne serait-ce qu'un traître instant de la réalité. Quand quelque chose m'énervait, j'étais capable de le ressasser sans cesse jusqu'à m'en rendre malade. C'est pourquoi je n'attendais jamais pour régler le problème, c'est à dire me venger. Mais là... J'avais vraiment trouver un adversaire de taille. Pas que je lui jette des fleurs, loin de là. Et s'il n'avait pas été le cousin de Liwei, cela ferait longtemps que je lui aurais claqué la porte au nez ! Mais ce n'était pas possible. Alors je devais supporter cette tête à claques, jour après jour, en bonne samaritaine. Seulement, je n'en pouvais plus. Comment un homme pouvait-il être aussi exécrable ? Non seulement il n'avait aucune manière, mais en plus il prenait les femmes pour ses bonniches. Et comme si cela ne suffisait pas, il criait et avait des excès de violence. Je n'avais jamais vu pareil spécimen, et à dire vrai, je m'en serais volontiers passé. J'aurais limite préféré mon intuition première à son sujet, à savoir qu'il ne soit qu'un simple pédophile que j'aurais pu chasser à grands coups de balais. Sans m'en rendre compte, j'avais commencé à serrer mon verre si fort que mes jointures avaient blanchies. Je le lâchais alors et secouais ma main, avant de le prendre de l'autre et d'en boire plusieurs gorgées. Je devais le sortir de mon esprit, ne serait-ce que ce soir. Faire le vide. Histoire de ne pas tout gâcher demain... 

Demain... J’appréhendais l'anniversaire de ma sœur, et je ne savais même pas pourquoi. Surement parce que j'avais l'habitude d'essayer de lui voler la vedette. Parce que je voulais être la numéro un dans le cœur de Jae-Hwa. Mais plus le temps passait, et plus j'avais l'impression qu'ils se rapprochaient, qu'il se confiait et se reposait sur elle. Alors certes, je n'étais peut être pas réputée pour être une oreille attentive ou un puits de sagesse, mais tout de même ! J'étais sa jumelle, la seule qui le connaissait depuis si longtemps ! Et... Je ne pouvais pas non plus en vouloir à Liwei. Parce qu'avant qu'elle se rapproche de lui, avant même ce fameux lien fraternel qui nous unissait, elle était quelqu'un que j'appréciais. Plus que ça même, elle était une partie de moi, bien que nous n'ayons pas de liens de sang, un peu comme Rina... Ah, je ne devais pas penser à ma sœur aînée non plus ! Disparue depuis bien trop longtemps... Ni même à mon père ! Actuellement en prison... Et même sans ça, cela serait vraiment mal vu de me plaindre de son absence alors que Tsai Shen, mon beau père, m'avait élevé comme sa fille. Surement blesserais-je également Liwei et ma mère en évoquant tout cela.

Je ne savais plus où j'en étais. J'avalais une nouvelle gorgée de mon rafraîchissement, appréciant la brûlure qui se propageait le long de ma gorge lorsqu'un jeune homme vint s'asseoir juste à coté de moi. Il y avait pourtant encore pas mal de place aux alentours. Mais enfin, ce n'était pas comme si je n'avais pas l'habitude d'attirer l'attention. Et puis au moins, me sentirais-je moins seule, bien que je ne le connaisse pas le moins du monde. Celui ci commença par un shot de vodka avant d’enchaîner directement sur une bière. Drôle de mélange, mais après tout, pourquoi pas ? Soupirant, je m'en retournais à mes pensées, décidant de finir le reste de mon verre d'une seule traite. Et tandis que j'allais recommander quelque chose d'autre, l'inconnu à ma gauche se mit en tête de m'adresser la parole. Si j'avais peur de me faire aborder ? "Si j'avais peur pour des choses si futiles, je resterais cloîtrée chez moi et m'habillerais comme une bonne sœur pour espérer échapper aux regards..." répondis-je tandis qu'un demi sourire s'étalait sur mes lèvres, amusée par sa question. "Toi, en tout cas, tu n'as pas peur de m'aborder." Oui, j'avais décidé de le tutoyer. Mais nous semblions avoir à peu près le même âge, et puis, s'il avait entamé la conversation, n'était-ce pas dans le but de se rapprocher de moi ? Au pire, on me pardonnerait cet écart grâce à l'alcool. Et puis de toute façon, ce n'est pas comme si j'en avais quelque chose à cirer de l'étiquette, la, tout de suite ! 

"Une Pina Colada Ahjussi !" commandais-je de nouveau, cette fois ci le visage plus détendu. Après tout, si je devais me saouler, pourquoi ne pas le faire en agréable compagnie ? En principe, je n'aimais pas les mecs qui m'abordaient comme ça. Mais lui, n'était pas lourd, et il avait... Je ne sais pas, une petit touche, d'humour peut être, qui faisait la différence. Alors je décidais de laisser passer pour cette fois. Au moins ne me la jouerais-je pas en mode solitaire déprimante. "Tu viens souvent boire ici, seul ?" demandais-je aussi bien pour passer le temps que faire la conversation. En principe, je ne venais ici que pour assister aux concerts de mon frère et vérifier qu'il ne se faisait pas draguer. Alors je ne connaissais pas du tout les habitués. Pourquoi je ne lui demandais pas son nom ? Et bien, pourquoi le ferais-je ? Au moins, qu'il me soit inconnu laissait planer le mystère. Et puis, de toute façon, vu comment étaient mes réveils les lendemains de cuites, je doutais réussir à m'en souvenir correctement !



Look at me. Fall for me.



Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
13 / 10013 / 100

Niveau : Troisième année
Métier : Etudiant en lettres
Age : 23
Messages : 41
Won : 50

MessageSujet: Re: Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun] Ven 19 Fév - 0:14

Shinsei était un homme prudent. Enfin quand il arrivait à penser correctement. Expliquons cette phrase un peu ambiguë par un exemple simple. En Corée il était d’usage de vouvoyer les personnes que l’on ne connaissait pas, enfin même celle que l’on connaissait la plupart du temps on les vouvoyait. L’australo-nippon, bien qu’ayant vécut dans un pays de culture « occidental », avait surtout vécut dans un milieu « élevé ». Le vouvoiement, les politesses, les phrasesquifontbien, il connaissait. Mais il était avant tout un jeune adulte qui avait connu cette génération de jeunes gens sans complexes qui aimaient profiter de la vie,  le vouvoiement c’était pour s’adresser aux adultes ! Donc oui. Les habitudes ont la peau dure et même une fois en Corée il continuait parfois de tutoyer de parfaits inconnus. Pourtant cette fois il avait été prudent, il avait vouvoyé la jeune femme qu’il venait d’aborder, pas question de faire fuir la seule personne qui pourrait égayer sa soirée. Précaution inutile puisque cette même personne avait décidé de le tutoyer. (il ne s’en offusquerait pas, bien au contraire.) Et le fait que pour une fois, ce ne soit pas lui, « l’étranger », qui se permette ce genre d’« impolitesses »,  lui procurait une sensation de bien-être qui le mit tout de suite à l’aise avec cette jolie inconnue.
 
A vrai dire… Cette jolie inconnue, justement, avait tout pour le mettre à l’aise. Enfin, elle avait surtout une chose essentielle :
 

« Si j’avais peur pour des choses futiles, je resterais cloîtrée chez moi et m’habillerais comme une bonne sœur pour espérer échapper aux regards… »
 
Du répondant. Elle avait du répondant. Et c’était quelque chose que Shinsei appréciait particulièrement. L’art de manier les mots, pour un écrivain en herbe forcément ça avait son importance. Et souvent la manière dont cela était fait révélait le caractère de l’interlocuteur. La demoiselle avait l’air d’avoir du caractère. Il ne sous-entendait pas par là « un mauvais caractère » ou « un fort caractère », en tout cas elle avait de l’humour et une sorte de… courage ? En bref elle n’était pas de ces filles timides. Bon, en y réfléchissant, il ne pouvait pas bien la juger avec, au minimum, une tequila dans le nez. Sa témérité pouvait très bien être lié à l’alcool.
 

« Toi, en tout cas, tu n’as pas peur de m’aborder. »
 
Pour toute réponse il lui servit un sourire entendu. « Bien sûr que non. » Shinsei pouvait sembler sérieux, depuis trois ans il s’était imposé une règle : « pas de petite-amie(s) ». Il voulait avant tout se concentrer sur ses études. Mais il n’en avait pas toujours été ainsi. Plus jeune il aimait s’amuser, faire la fête, du sport, tout ça, oui mais pas que. C’était aussi un grand dragueur. Ça ne lui était pas tout à fait venu naturellement. C’est surtout que beaucoup de filles lui tournaient autour et il s’était laissé prendre au jeu. Cependant comme il n’était jamais tombé amoureux, il trouvait toutes ces histoires futiles et ne voulait pas s’en encombrer pour son avenir, d’où sa résolution. Par contre, l’étudiant s’autorisait à être charmeur envers quelques jolies filles, tant que rien de concret ne se formait.
 
Shin prit une gorgée de sa bière. Très franchement il préférait les bières australiennes. Il se mit à regretter d’avoir pris ce genre d’alcool, mais après tout c’est May qui lui avait ordonné d’en prendre une.  De plus quand il vit que sa partenaire de beuverie (appelons ça comme ça), commandait à nouveau, il eut envie de finir sa bière d’une traite et de se joindre à elle. Mais il garda ses réserves. Pour l’instant.
Il descendait un peu de sa choppe quand la jeune femme s’adressa à lui. Pour le coup il fut un peu surpris. C’était un peu comme si elle lui retournait sa phrase.  A vrai dire il aurait pu aussi l’aborder de cette manière.
 
« Non. Je ne bois pas souvent en ce moment. Alors quand je le fais, j’essaye de le faire en bonne compagnie. » avoua t-il
 
« Mais dis moi. Qu’est-ce qui oblige  la bonne sœur à essuyer les regards pour venir boire un soir comme celui-ci ? » ajouta t-il innocemment.
 
Le risque était mesuré. Pourvu qu’elle ne trouve pas cette question trop intrusive. Mais il était venu là pour discuter aussi, autant lancer un sujet de conversation.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun]

Revenir en haut Aller en bas

Boire pour oublier ? Si seulement ça pouvait fonctionner ! [Suoh Shinsei / Park Eun-Sun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Image de fond pour quelques messages seulement
» xat seulement pour leS utilisateurS enregistréS comment faire!?
» (hopazel) c'est tout ce dont j'ai besoin, toi et moi pour oublier le monde.
» Bouton "nouveau" visible seulement pour les administrateurs
» Catégorie seulement pour un groupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young-Nae University :: Campus Universitaire :: Village étudiant :: Byeongari Bar-