RSS
RSS




Partagez| .

"Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Section Sciences

Popularité :
5 / 1005 / 100

Niveau : Première année de sciences
Métier : Babysitter/Livreur
Age : 21
Messages : 37
Won : 52

MessageSujet: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo Mer 6 Jan - 22:27

Minwoo ajusta sa veste qui lui avait coûté une fortune et inspira un bon coup avant d'ouvrir la porte qui rendait au lounge. Cette salle VIP se trouver au Country Club, l'atout majeur de Young Nae University selon certain. Il était vrai que cette propriété était particulièrement luxueuse et proposée diverse activité. S'il n'était pas étudiant à YNU, le jeune homme n'aurait jamais eu les moyens de se rendre dans un endroit pareil. Le VIP Lounge était un salon avec de somptueux canapés et des jeux comme des fléchettes et un billard. Il y avait également de la musique d'ambiance qui donne un effet de luxe extrême. Très peu de boursiers y aller et s'il n'avait pas prétendu être un étudiant riche. Minwoo n'y aurait pas mis les pieds non plus. C'était un lieu pour se détendre, néanmoins une atmosphère de compétition entouré le garçon. Il était peut-être le seul à la ressentir mais dans cet espace de repos il devait être sur ses gardes et faire attention à ce qu'il disait et montrer de lui. Ici, il avait rencontré quelques riches avec qui il avait sympathisé. Il n'était pas vicieux au point de fraterniser avec eux dans le simple but de profiter d'eux par la suite, loin de là. Il désirait simplement être accepté dans ce monde où son père l'avait exclu. 


Près du Bar où il servait des boissons non alcoolisé, deux filles à qui il avait récemment rencontré étaient assise. Il ne se souvenait plus vraiment de leurs prénoms mais il se souvenait qu'elle était très gentille pour des riches. C'est donc naturellement qu'il se dirigea vers elles. Ces derniers l'accueillir avec sourire et ils discutèrent immédiatement.


"Oui, c'est bien ça." dit-elle."Ma mère est la dirigeante d'un hôtel."


Il fallait qu'il retienne tous ses mensonges pour ne pas se faire grillé, c'est pourquoi ce qu'il disait n'était pas trop éloigné de la vérité. Les étudiants parlaient pendant une bonne heure lorsqu'une d'elles interpella une jeune fille qui venait d'entrée dans le salon.


"Lee Mi-Ran !" lança-t-elle en la saluant de la main.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
21 / 10021 / 100

Niveau : Première année en Lettres.
Métier : Etudiante et serveuse dans un café à mi-temps.
Age : 21
Messages : 38
Won : 55

MessageSujet: Re: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo Lun 11 Jan - 22:02

J'étais complètement morte. Mettant péniblement un pied devant l'autre, je traçais pourtant ma route avec le sourire. Ce n'était pas parce que j'étais fatiguée que je devais tirer la tronche, au contraire ! Par contre, j'avouais que l'envie de m'affaler telle une larve ne manquait guère. Si en plus on pouvait ajouter une petite bière au tableau... Ce serait parfait ! Pas très féminin ? Comme si je m'en souciais ! Le regard des autres, les règles de bienséance et le reste ? Hum... Comment dire. Ce n'était pas ma tasse de thé. J'aimais être confortable, et ma vie, j'étais la seule à la dicter. 

Cela faisait bien au moins deux bonnes heures que les cours étaient terminés, du moins pour ma part, et, les jambes ankylosées par cette journée où l'on m'avait forcé à rester assise, je m'étais ruée vers le Country Club. Une fana de sport, moi ? Vous ne savez pas à quel point ! J'avais un besoin vital de bouger, de me dépenser ! Et puis, faire fonctionner son corps et découvrir de nouvelles choses ou s'améliorer... C'était quelque chose que j'appréciais vraiment. Quelque chose que mon QI élevé ne pouvait pas forcément m'offrir sur un plateau de base. Et j'adorais relever chacun de ces défis. Alors certes, désormais, j'étais harassée. Mais heureuse, profondément heureuse. Et puis, cette fatigue était saine, comme disait mon père, et cela me permettrait de dormir comme une masse ! Si j'avais des problèmes de sommeil ? Passez d'un bled de 90 habitants bordé par la mer à Séoul, et vous comprendrez que la nuisance sonore n'a absolument rien à voir ! Alors oui, ça faisait un moment désormais que j'étais la, mais si je ne m'en plaignais plus, ce n'était pas pour autant que cela ne me dérangeait pas. Tout comme la pollution. Juste que je ne supportais pas les gens qui se lamentaient à tout bout de champ. Alors j'évitais de leur ressembler. 

J'avais donc passé les deux dernières heures sur un des terrains à disposition où j'avais pu aussi bien m’entraîner au tennis contre un mur prévu à cet effet que jouer des matchs avec d'autres jeunes présents. Pourquoi j'aimais tout particulièrement ce sport ? Parce qu'il faisait courir ! Comme beaucoup d'autre sport me direz vous... Mais... En jouant, je sentais l'intégralité de mon corps fonctionner à une vitesse folle, se donner entièrement. Et puis, bien que je ne sois pas asociale, loin de là, je trouvais les sports individuels bien plus accessibles quand, comme moi, on aimait en faire quotidiennement. Allez rassembler deux équipes pour jouer au basket ! Ça ne se faisait pas en un claquement de doigts, croyez moi... Et puis, le petit plus, c'était que ça sculptait divinement bien la silhouette ! Alors certes, je n'étais pas très portée sur l'apparence, mais c'était quand même un plus. 

Et c'est après une douche bien méritée, mes cheveux châtains clair tirant sur le roux encore humides, et habillée de façon totalement décontracte -c'est à dire d'un jean, d'un sweat trop large et de baskets-, que je me dirigeais sans trop savoir pourquoi vers le lounge. A vrai dire, j'avais envie d'une bière, ayant fini depuis un moment ma bouteille d'eau et la soif me tenaillant beaucoup trop. Mais il était clair qu'ici, je n'aurais pas les moyens de m'acheter quoi que ce soit. Alors quoi ? J'allais essayer de gratter du fric à quelqu'un ? Hum... Oui, en gros, c'était l'idée ! Ils étaient riches, et ils jetaient pour la plupart l'argent par la fenêtre, donc je ne voyais pas en quoi j'abusais. Au moins, j'en profiterais, ce n'était pas comme si j'allais me saouler avec. Il fallait pas croire, les riches charitables, ça existait ! Je poussais donc la porte et entrais dans cette pièce dédiée aux élèves de la YNU, pour le moins, somptueuse. Ce n'était pas le genre d'endroit où j'avais l'habitude de me rendre, et si parfois, ça avait un peu l'allure de meeting de la haute société, je ne m'y sentais pas pour autant mal à l'aise. Pour cela, il faudrait que je me sente inférieure, ce qui n'était en rien le cas. 

Tandis que je cherchais une possible connaissance du regard, mon nom fut prononcé et c'est donc tout naturellement que je tournais la tête en direction de la voix féminine. "Go Min-Jae !" répondis-je à la fois surprise et heureuse de la trouver ici. La demoiselle se trouvait près du bar, à coté d'une fille que je connaissais uniquement de vue, et d'un autre garçon qui m'était encore inconnu. Min-Jae avait été l'une de mes premières amies à mon arrivée ici, et si nous n'avions pas souvent l'occasion de nous croiser, n'appartenant pas à la même section, et cette dernière préférant le spa et les boutiques aux bienfaits de l'activité physique, c'était néanmoins toujours un plaisir de la croiser. Je me dirigeais donc dans sa direction tout sourire et m'arrêtais à proximité, pour saluer les deux autres personnes présentes. "Lee Mi-Ran, comme vous avez pu le comprendre, enchanté !" Cette dernière ri mélodieusement à ma remarque, sa voix ayant toujours été assez portante si l'on pouvait dire cela ainsi, ne le prenant pas mal du tout. "Toi, tu sors du complexe sportif, ça se voit ! Je vais bientôt devoir y aller, mais je t'offre quelque chose à boire ? Je suis sure que tu es assoiffée. Une bière ?" Un sourire franc et lumineux éclaira mon visage, surprise de voir à quel point elle pouvait me connaitre, avant de me tourner vers les deux autres afin de savoir s'ils se joignaient à nous. Histoire que je ne sois pas la seule à boire... Quoi que, ce n'est pas ça qui me poserait problème !


I'm Wild and Free
PERSONNE NE PERD PERSONNE, PARCE QUE PERSONNE NE POSSÈDE PERSONNE. C'EST CELA LA VÉRITABLE EXPÉRIENCE DE LA LIBERTÉ. AVOIR LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE AU MONDE, SANS LA POSSÉDER.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Sciences

Popularité :
5 / 1005 / 100

Niveau : Première année de sciences
Métier : Babysitter/Livreur
Age : 21
Messages : 37
Won : 52

MessageSujet: Re: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo Ven 15 Jan - 23:02

La jeune fille que Min-Jae avait interpellée avait un look très...décontracté pour une fille qui se rendait au lounge. Son style vestimentaire ne coller pas avec l'ambiance chic de la pièce. Elle semblait autant avoir sa place dans cette salle qu'une autruche dans un aquarium. 
Visiblement faire comme les autres n'était pas son genre et elle se fichait pleinement de ce que les riches pouvaient dire d'elle. Après tout il vaut mieux être entouré par peu de gens qui nous aiment que par beaucoup qui nous le fassent croire. Mais si jamais en étant nous-mêmes, personne ne nous aimez ? 

Minwoo ne prendrait plus de risque. Il préférait se construire avant de laisser les autres le juger. Ce n'était pas facile et il avait l'impression d'être complètement seul mais c'était son choix. Parfois, il avait du mal à supporter cet isolement qu'il s'était lui-même infligé. Ce mur de protection c'était rapidement transformé en pièce sans porte ni fenêtre. Le jeune boursier avait quelquefois envié de criait et d'ôter ce masque qui lui coller à la peau. Il était dur de vivre en se disant que personne ne nous connaissait vraiment, et que les seules personnes qui avaient la faculté de nous sortir d'affaire ne s'en soucié pas. Il y avait plusieurs Ahn Minwoo. Le bosseur courageux que sa mère admirée, le garçon attentionné que les enfants qu'il gardait voyer, le fils bon à rien qui ne devrait pas exister et l'étudiant riche et indocile que les autres élèves s'imaginer.
 Mais qui était-il lorsque personne ne regarder ?

Le jeune homme n'était pas non plus malheureux tout le temps, loin de là. Son optimisme et ses rêves lui sauver la vie. Il avait l'impression que sa jeunesse n'était que le préambule de sa véritable existence, le brouillon de sa véridique histoire dont il était l'auteur depuis qu'il avait volé la plume de son géniteur. Il réussirait à atteindre ses rêves et pourrait se pavaner tel un poussin transformé en Paon.

"Ahn Minwoo." répondit le garçon avec un sourire aussi grand que celui de Mi-Ran.

Elle avait l'air sympathique et elle était assez jolie mais il n'était pas assez bête pour ne pas se méfier simplement parce qu’elle était mignonne et parce que c'était sans doute une boursière. Si elle était là, sans même cacher son milieu d'origine, et qu'en plus elle était accepter des autres riches, c'est qu'il y avait une raison. Il la garderait donc à l'oeil, comme tout les autres.


"Oh, laissez. Je vais payer." proposat-il sans vraiment leur laisser le choix.

Il se pencha au-dessus du bar et commanda trois bières qui, selon lui, étaient bien trop chères pour ce que c'était. Alors qu'il donnait de l'argent au barman, il calcula mentalement ce qu'il aurait pu s'acheter à la place. Un nouveau pull ? Un sac ? Un cadeau pour l'anniversaire de Seo Jin-Hyeon un des enfants qu'il gardait.

"Tenez." dit-il en tendant la bière aux filles avec un sourire amicale.

Il n'avait pas l'intention de passer pour un dragueur lourd qui paie un coup à toutes les filles du lounge mais on lui avait rapidement donné l'étiquette du garçon avec plein de conquête, ce qui était faux, bien sur. Il y avait eu quelque malentendu, des garçons avec qui ils traîner avaient pensé qu'il voyait plusieurs filles, ce qui expliquer pourquoi il arrivait parfois en retard en cours. Les étudiants n'avaient évidemment pas imaginé qu'il était crever parce qu'il lui arrivait de travailler tard le soir.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
21 / 10021 / 100

Niveau : Première année en Lettres.
Métier : Etudiante et serveuse dans un café à mi-temps.
Age : 21
Messages : 38
Won : 55

MessageSujet: Re: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo Mar 2 Fév - 18:58

Ahn Minwoo... Je n'avais jamais entendu parlé de lui. Mais à le regarder, on en déduisait au premier coup d’œil qu'il était riche. Il suffisait de voir comment il se comportait ou parlait avant que je n'arrive. Et puis, bien qu'il ne l'est surement pas fait exprès, son expression de surprise face à mon accoutrement des plus simples n'était pas non plus passé inaperçu. Mais je m'en fichais bien. Ce n'était pas comme si je le connaissais. Enfin, les boursiers qui osaient s'aventurer ici étaient peu nombreux, car mal à l'aise. Ou tout simplement parce qu'ils étaient dans l'incapacité de payer ne serait-ce qu'une consommation, à la maudite somme élevée. Il fallait vraiment être riche pour comprendre ce principe... Surement ne savaient-ils pas quoi faire de leur argent ? Dans ce cas, je voulais bien les dépanner. Mais la réalité était beaucoup plus simple. Ils avaient besoin de se montrer, de se pavaner. Être les meilleurs. Et si j'étais compétitrice dans l'âme, ce genre de choses me donnaient néanmoins la nausée. L'argent était essentiel pour vivre, pas pour s'amuser. Seulement, ce n'était pas aisé à comprendre lorsqu'on se torchait avec depuis qu'on était né.

Néanmoins, il ne semblait pas non plus être quelqu'un de désagréable, loin de là. Après tout, il n'avait fait aucune remarque et l'avait accueillie avec un sourire frais et lumineux. Il semblait que je sois bien tombée. D'ailleurs, ce dernier semblait vouloir nous offrir à boire et se dépêcha de commander avant que Min-Jae n'est pas ne faire ne serait-ce qu'un geste. Après tout, pourquoi pas ? Je ne refusais jamais ce qu'on m'offrait, du moment que c'était quelque chose que je pouvais accepter, bien évidemment. Et une bière, ça entrait tout à fait dans ce domaine ! Alors, tant qu'à gratter du fric à un riche, autant que ce soit auprès d'un qui est heureux de le faire. Mon sourire s'intensifia alors que je le remerciais. "C'est super sympa, merci ! Moi je n'ai pas vraiment les moyens." Si ce genre de choses ne se disaient pas ? Mais je disais ce que je voulais moi ! Je n'avais pas honte de ma situation, et être franche était l'une de mes qualités. Au moins, il saurait qu'il avait fait une heureuse. Et s'il voulait s'en moquer, et bien qu'il y aille, ça ne m'atteindrait pas d'avantage.

Je portais le grand verre à mes lèvres et en buvais une gorgée, venant ensuite essuyer la mousse sur la partie supérieure de mes lèvres d'un coup de langue. Ça faisait un de ces biens ! N'empêche que, aussi cher que soit cette bière, elle ne rivaliserait jamais avec celle que l'on buvait en canette, seul ou en petit comité, avachi dans son appart ou celui d'un pote. Ouais, j'aimais les choses simples, mais que voulez vous ? Ce n'était pas pour autant que je me plaignais de celle ci, pas le moins du monde ! J'avais toujours apprit à apprécier et remercier à sa juste valeur ce que l'on m'offrait. "Aaaah, c'est bien frais !" Ce n'est que maintenant que je me rendais compte que je m'étais incrustée dans la conversation, vu le blanc qui avait suivi la commande. Mais peu encline à penser que ma présence gênait, j'étais plus du genre à faire en sorte de la relancer. "De quoi parliez vous avant que je n'arrive ? D'un hôtel ?" Au moins, on ne pourrait pas dire que je m'intéressais ! "Aaaaah désolé, je dois y aller !" sorti Min-Jae après avoir englouti sa boisson d'une traite. "Minwoo te racontera. Ah, et, ne la drague pas, je t'ai à l’œil !" Sur ces mots, elle embarqua son amie qui du finir son verre à une vitesse folle et manquer de s'étouffer. Je riais de ce spectacle peu glorieux avant de reporter mon attention sur mon interlocuteur. "Je vois que tu as déjà une réputation auprès de la gente féminine !"


I'm Wild and Free
PERSONNE NE PERD PERSONNE, PARCE QUE PERSONNE NE POSSÈDE PERSONNE. C'EST CELA LA VÉRITABLE EXPÉRIENCE DE LA LIBERTÉ. AVOIR LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE AU MONDE, SANS LA POSSÉDER.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Sciences

Popularité :
5 / 1005 / 100

Niveau : Première année de sciences
Métier : Babysitter/Livreur
Age : 21
Messages : 37
Won : 52

MessageSujet: Re: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo Sam 6 Fév - 13:23

Lee Mi-Ran ne semblait pas gêné du fait qu'elle n'ait pas les moyens pour se payer un verre. Il ne savait pas si elle prétendait ne pas se soucier des autres ou si elle le pense vraiment. L'amie de Mi-Jae avait l'air plutôt sincère.

"Je t'en prie." répondit le garçon avec un sourire.

Il pouvait comprendre qu'elle n'ait pas les moyens de payer, lui-même devait économiser son argent pour s'acheter un de ces verres hors de prix. Idiot, peut-être l'était-il. Mais le besoin de reconnaissance était bien trop fort pour faire tomber son masque d'homme riche. 
Qui s'intéresserait au garçon sans argent qui doit cumuler deux boulots pour pouvoir se loger avec sa mère ? 
Ces histoires ne sont intéressantes que dans les dramas.
La vraie vie est différente.

L'étudiant but avec lenteur. Vu le prix de la chose, il n'allait pas la boire en une gorgée ! Il regarda autour de lui, observa les riches qui se trouvait dans la pièce. Il avait pour manie de calquer son comportement aux leurs, maintenant ça devenait presque naturel. Il avait pris l'habitude de se tenir droit, ébouriffé ses cheveux et faire comme s'il était sur de lui. 
Des sourires en coin, des tapes sur les épaules de ses camarades, des regards "je m'en foutisse" aux professeurs un peu trop sévère, et le tour était joué.

"À plus, Min-Jae !" la salua Minwoo avec entrain.

Cette fille était cool pour une riche. Elle ne se prenait pas la tête, et certes elle dépensé sans faire spécialement attention, mais elle n'avait jamais regardé un boursier avec dégoût ou mépris. 

Elle but son verre d'une traite, au grand agacement du garçon qui avait l'impression d'avoir gaspillé son argent, puis partie.

Une réputation auprès de la gent féminine ? Minwoo avait eut envie de répliquer "Pas vraiment." mais à la place il répondit avec un sourire en coin: 

"Il paraît, oui." 

Le futur pédiatre n'était pas spécialement populaire à l'université mais ceux qui le connaissait pensé qu'il sortait fréquemment avec plusieurs filles différente parce qu'il arrive en cours toujours fatigué. Il n'avait pas pris la peine de contredire ces rumeurs car il préfère qu'on l'imagine avec des filles plutôt qu'en train de vendre du poulet pané sur son scooter de travail. 
En réalité, il n'avait pas le temps d'avoir une petite amie, et même s'il l'avait, quelle fille était intéressée par un gas vivant avec sa mère dans un appartement miteux comportant trois pièces, salle de bain comprise.

"Enfaite avant que tu arrives on parlé de l'Hôtel que ma mère dirige." dit-il avant de détourner le sujet. "Tu es dans quelle section ?"


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo

Revenir en haut Aller en bas

"Je suis à deux doigts d'être riche. Tout ce qu'il me manque désormais, c'est de l'argent." Lee Mi-Ran & Ahn Minwoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack.
» Je suis le pire cauchemar des chocapics !! Mouahahaha
» (résolu) bonjour je suis bien embêter avec un cheval ou un virus
» je suis la chouette
» [Résolu] addition de deux variable.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young-Nae University :: Campus Universitaire :: Country-Club :: V.I.P. Lounge Y.N.U.-