RSS
RSS




Partagez| .

"Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Section Lettres

Popularité :
12 / 10012 / 100

Métier : Serveuse dans un café-restaurant. Je livre parfois.
Age : 21
Messages : 44
Won : 48

MessageSujet: "Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul] Mer 30 Déc - 23:54

J'enfile mon gilet en vitesse ainsi que mes bottes et je me recoiffe à la va vite en passant une main dans mes cheveux (c'est à dire que je les ébouriffe encore plus qu'ils ne le sont déjà) et je sors de chez moi rapidement. Comme ça je ne croise personne sur ma route.
Le soleil hivernal agressait doucement mon visage, me forçant à légèrement plisser les yeux et même à mettre une main devant moi pour bloquer les rayons trop lumineux.
Une légère couverture de neige recouvre toute la ville de Séoul, la température ambiante de la ville permet à cette dernière de ne pas fondre.
Les crissement de la poudreuse sous mes bottes est un son que j'aime vraiment beaucoup, il sonne mélodieux à mes oreilles, j'aimerais l'entendre tout le temps.
A chaque expiration, une petite fumée blanche passait la porte de mes lèvres, enveloppant mon crâne d'une épaisse frontière comme si cette dernière me protégeait du froid. Ce qui n'est pas réellement le cas, on s'en doute bien.

Je retourne au Campus parce que je ne veux pas rester chez moi, je n'ai pas cours mais j'avais oublié quelque chose alors j'ai du revenir en vitesse (et sans que personne ne me voit chez moi) mais il est hors de question que j'y reste une minute de plus. Ils en profiteraient pour me faire la morale.
Ah oui parce que dès que ma famille me met la main dessus (ce qui n'arrive pas souvent, je me débrouille bien pour me faufiler partout où ils ne sont pas) vous pouvez être que j'en ai pour une heure sur ce qui est bon pour moi.
Très souvent je les écoute d'une oreille distraite, ils ne m'intéressent pas, je m'en fiche de leur moral.
En plus, je retourne à l'université car c'est toujours plus intéressant de prêter attention à ce qu'il se passe là-bas. Je vous jure, les rumeurs c'est vraiment bien! 
Pas dans le sens où on les alimente mais surtout dans le sens des recherches. Quoi de mieux pour moi quand de chercher à savoir pourquoi tel ou tel personne subit cette rumeur ou non.
Franchement c'est vraiment plus intéressant que n'importe quelles autres activités. Enfin après ce n'est que mon avis et les rumeurs ce doit être vraiment horrible pour les personnes qui les subissent.
Tout ça pour dire que le campus est beaucoup plus intéressant que les histoires d'entreprises et de famille.

J'aperçois l'université au loin, le crissement de la neige à cause de mes bottes se fait plus rapide et j'entre directement dans l'enceinte de l'établissement scolaire.
Je me ballade ici et là. Je regarde ce que font les autres étudiants. Ils parlent, ils rient, ils se chamaillent, ils vivent quoi.
Et moi, je marche. A réfléchir sur ce que je pourrais bien faire au lieu de rester ici à regarder. Même si observer est une activité comme une autre, j'aimerais tout de même faire autre chose.
Alors je me dirige vers le village étudiant, peut-être que j'y trouverais quelque chose à faire. En plus il y a des tables là-bas.
Je garde mes mains bien au chaud dans les poches de mon gilet (trop grand) pour éviter qu'elles ne se congèlent et je me dépêche de m'y rendre. Comme ils ont des boissons chaudes je pourrais toujours les faire survivre en collant mes doigts glacés dessus.

J'arrive finalement à destination (en rajoutant quelques bâillements pendant le voyage) et je regarde les tables du café où je viens de m'arrêter.
Il n'y plus une seule table seule de libre. J'ai envie de faire mon asocial alors je m'apprête à partir vers autre chose quand mon regard est attiré par une personne attablée seule.
Non non, je n'ai pas vu l'amour de ma vie ni une beauté si parfaite que mon attention est complètement aspiré par cette personne. 
J'ai juste repéré une personne qui me semble vraiment familière.
Sans vraiment m'en rendre compte je la fixe pour détailler un peu plus son entière personne et tenter de retrouver parmi ma mémoire où est-ce que j'avais bien pu la voir.
Puis je m'en rappelle. Moi qui parlait de rumeur tout à l'heure et bien c'est ma chance.
Je m'avance d'un pas assurée vers elle et je m'arrête à sa table. Elle tient un chocolat chaud dans les mains.
Je lui fait un grand sourire.

-Je peux m'asseoir ici? Lui dis-je en tapotant le dossier de la chaise.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Sciences

Popularité :
35 / 10035 / 100

Niveau : Première année en Sciences.
Métier : Etudiante.
Age : 20
Messages : 23
Won : 44

MessageSujet: Re: "Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul] Sam 9 Jan - 19:07

Aujourd'hui était un jour nouveau. Une nouvelle matinée, une nouvelle bouffée d'air. Autrefois, j'aurais pu prétendre que chaque jour se ressemblait, copié /collé de la journée précédente. Mais plus maintenant. Plus depuis que je les avais rencontré. Je ne savais comment deux rencontres inopinées avaient pu chambouler ainsi ma vie, mais à vrai dire, je ne cherchais plus à comprendre. Peut être ces deux là ne m'avaient pas apporté que du positif, mais je m'en fichais. J'avais besoin d'eux, et leur présence était devenu comme une habitude pour moi. Je savais que je ne devais pas trop compter sur eux. Qu'ils étaient occupés, et que nous n'étions pas forcément proche. Surtout avec l'un, que je devais considérer comme mon patron... Mais qu'y pouvais-je ? Moi qui était seule, moi qui demandait désespéramment attention et amour, n'avais-je le droit d'apprécier leur compagnie ne serait-ce que de temps en temps ? Je savais que c'était la cause des rumeurs. Je savais aussi que si je continuais de leur parler, on m'en ferait voir de toutes les couleurs. Mais il m'était impossible de faire marche arrière. Non, rebrousser chemin n'était pas envisageable. Pas par fierté, je m'en fichais de ça. Tout simplement parce qu'ils m'avaient déridés. Ils étaient comme des fées pour moi, délivrant mon cœur et illuminant mon visage d'un pincée de poussière dorée. Tels étaient Park Jae-Hwa et Yukimura Kaito. 

Et puis bien sur, il y avait Zhang Liwei. J'avais toujours rêvé d'avoir une amie, une confidente. Quelqu'un sur qui je pourrais compter, quelqu'un qui pourrait m'écouter, et inversement. Alors certes, nous nous étions rencontré il y a peu. Mais ce bout de femme avait quelque chose que les autres n'avaient pas. Outre sa beauté et son élégance bien sur, elle était d'une gentillesse et d'une douceur sans égale. En fait, quand je me tenais à ses cotés, j'avais l'impression d'être enveloppée d'une aura tendre et joyeuse. Et en ce moment, avec toutes ces rumeurs désobligeantes qui piétinaient mon cœur meurtri, sa présence m'était des plus bénéfiques. Je ne savais si elle aussi avait entendu parler de moi par l'intermédiaire d'autres jeunes, mais j'espérais que si ce n'était pas le cas, le jour où elle en entendrait parler, elle ne me tournait pas le dos. Ce n'était pas son genre, et je le savais. Mais rien n'était jamais acquit. Et si je désirais son amitié plus que tout, il n'en allait peut être pas de même pour elle. Qu'avais-je pour moi si ce n'est de l'argent ? Pas grand chose. Et plus les jours passaient, plus les mots acérés me blessaient, et plus j'avais l'impression de me transformer en monstre. Je n'étais pas cette personne qu'ils décrivaient. J'avais envie de le crier pour que l'on m'entende. Mais au lieu de ça, j'encaissais. Je me taisais et continuais ma route, tête baissée, tandis que la jalousie et la haine de leurs yeux me lacéraient.

Mon regard perdu dans l'étendue neigeuse, je vis à peine la serveuse arrivée avec une tasse fumante et la poser sur la table en face de moi. Je la remerciais alors d'un mouvement de tête, un faible sourire essayant de voir le jour sur mon visage de glace. En vain. Au moins étais-je assortie au temps... Il avait neigé la nuit dernière, et une fine couche blanche recouvrait le sol, bien qu'elle est été déblayée en grande partie sur les chemins du campus. La température avait bien chuté aussi, et s'il faisait froid, je n'en ressentais cependant pas encore les effets. Il fallait dire que j'avais prévu le coup et m'étais habillée en conséquence. Réajustant mon bonnet à pompon sur mes oreilles pour qu'elles ne gèlent pas, mes mains gantées vinrent ensuite attraper la tasse remplie d'un liquide chocolaté pour la porter à mes lèvres. J'appréciais un instant la sensation brûlante de la boisson se répandant dans mon corps avant de fixer de nouveau l'horizon. J'étais venue m'asseoir sur cette terrasse pour étudier, mais si cela avait toujours été ma priorité, aujourd'hui, je n'arrivais pas à trouver la moindre volonté. J'étais comme... Vidée. Oui, c'était le mot. La semaine avait été rude, et après avoir été ballottée d'un sentiment à un autre, mon âme se sentait perdue. Et incapable de se concentrer. 

Je n'entendis ni ne vis personne arriver, jusqu'à ce qu'on tapote le siège à mes cotés et qu'une voix s'élève dans l'air, dégageant alors un épais nuage de fumée blanchâtre. Surprise, je sursautais avant de me reprendre, et fixais mon interlocutrice, déboussolée. "Ou... Oui bien sur, je t'en prie..." Si je n'avais pas sentie sa présence, ce n'était pas ce qui me surprenait le plus. A vrai dire, ces derniers jours, j'avais été plus exclue qu'autre chose. Et bien que les tables soient toutes prises, d'autres auraient assurément préféré se serrer autour d'une autre table plutôt que de venir s'asseoir ici. Peut être n'avait-elle pas entendu parler de moi ? Je n'étais pas non plus si célèbre que ça. Cette simple constatation me rassura, et je me détendais quelque peu. Si d'habitude j'étais stressée, ces derniers jours, j'étais carrément en permanence crispée. Pour quelqu'un qui n'avait rien fait de mal, je paraissais suspecte. Pas étonnant qu'ils s'acharnent d'autant plus. Soupirant, je reprenais une gorgée de cet havre de paix qu'était le chocolat, à la fois doux et amer, avant de me permettre de détailler du coin de l’œil ma voisine de table. Cette dernière semblait des plus simples, et pourtant, elle n'en était pas quelconque. Ses cheveux étaient plutôt courts et décolorés, et son sourire chaleureux. Quant à son regard, il semblait plutôt sur de lui. J'aurais aimer avoir le même. Pouvoir faire en sorte que les rumeurs me passent au dessus et garder le sourire quoi qu'il arrive. Mais j'étais faible, et incapable. Mes yeux se baissèrent alors de nouveau sur ma tasse que je regardais sans vraiment la voir, trop polie pour la dévisager d'avantage, et trop timide pour engager une quelconque conversation. Finalement, il n'y avait qu'avait cet homme que j'arrivais à être audacieuse.



grande iconepetite icone
I love your smile

LADY SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
12 / 10012 / 100

Métier : Serveuse dans un café-restaurant. Je livre parfois.
Age : 21
Messages : 44
Won : 48

MessageSujet: Re: "Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul] Sam 16 Jan - 18:23

La réponse positive de la demoiselle me fait sourire. Je tire donc la chaise, passe un coup de manche dessus et m'assied confortablement. Je remonte un peu mon écharpe pour protéger mon cou aussi bien que je le peux et j'arrête de gigoter dans tout les sens une fois complètement prête à affronter le froid sur la terrasse.
Je pousse un petit soupir et je frotte mes mains entre elles. Elles ont beau avoir des gants, je les sens tout de même froide et j'aimerais que s'en soit autrement.
Je regarde pendant quelques secondes ma colocataire de table avant d'être distraite par l'arrivée de la serveuse. 
Elle me propose des boissons chaudes, je réfléchis quelques secondes et je n'ai pas vraiment envie de quelque chose de chaud. Je lève les yeux vers elle avec un sourire et lui demande une limonade bien fraîche. Elle me regarde dubitative pendant quelques secondes avant de répondre poliment et partir à une autre table. 
Une fois la demoiselle partit je me concentre de nouveau sur la jeune femme en face de moi car après tout je n'étais pas partie ailleurs pour pouvoir lui parler.
Je pose ma tête dans le creux de ma main droite et la détaille un peu. C'est une belle fille, avec de grands yeux expressifs et je suis sûr que si ses lèvres s'étiraient en un sourire, ce dernier serait vraiment beau. Je n'ai pas de gène à la dévisager mais je vais tout de même me calmer sur la fixette que je suis entrain de lui faire.

Je lui souris poliment sans avoir trop l'air de l'agresser. Après je suis venue ici pour lui poser des "questions". Même si je ne suis pas une policière ou une journaliste bien évidemment...

-"Tu es Kim Saejin c'est cela? Dit moi que je ne me suis pas trompé!" Je m'arrête quelques secondes, je le sais que c'est elle, on m'a déjà assez parlé d'elle. 

Ah oui! Il est tout de même important de préciser le pourquoi du comment. En fait j'ai entendu parler de la demoiselle par des amies.
Je ne vais pas vous cacher que ces amies ne disait pas que du bien d'elle et je m'y suis intéressée assez vite. Je leur ai demandé plus de détails et elles ne m'ont fait que répéter ce qu'il y avait écrit sur l'article du magasine de Y.N.U en plus de tout un tas de spéculations et d'insulte pas très très belles.
Je pense que si j'avais été fan de ces deux artistes, à savoir Kaito Yukimura et Park Jae-Hwa, j'aurais sans doute eu aussi un accès de méchanceté sur le coup pour me refroidir tel une bouilloire. Mais comme dans ce cas-ci je n'étais pas vraiment fan d'eux, je ne pouvais pas et je n'avais pas la non-intelligence de cracher mon venin (et vous savez à quel point j'aimerais éradiquer ce venin).
J'ai glané quelques informations en plus et j'ai finis par écouter leur conversation avec un petit sourire méprisant et amical comme j'ai le don de faire.
Je leur avait tout de même fait remarquer qu'elles n'étaient pas là ce jour-là et que c'était bien beau de parler d'un événement qu'on n'avait même pas vu avec autant de certitude dans la voix.
Elles ne m'ont plus parlé pendant un peu plus d'une semaine. De toute façon, je ne les porte pas vraiment dans mon coeur alors ce n'était pas vraiment une grande perte.

Et c'est ainsi que j'avais troqué mon envie subite de solitude pour aller parler à cette jeune femme du nom de Kim Saejin pour en apprendre un peu plus sur tout cela. D'accord c'est très indiscret mais c'est plus fort que moi... Faut que j'obtienne des informations ici et là...

-"Bon je sais qui tu es mais détrompe toi, ce n'est pas pour venir cracher toute ma méchanceté de ma misérable vie sur toi." Je finis par dire avec un sourire chaleureux et taquin à la fois. "Je veux juste en savoir un peu plus sur tout ce truc qui se passe autour de toi en vérité... Je comprends pas trop et je suis trop curieuse pour me mêler de ce qui me regarde."


Je marque un temps de pause. Oui je devrais me mêler de ce qui me regarde mais si je le faisais... Je ne serais plus Ha-Neul en vérité. J'agis (trop) souvent par instinct et parfois cela peut devenir gênant, je dois bien l'avouer... Mais c'est comme ça.

-"Je suis désolée, j'ai oublié mes bonnes manières. Je m'appelle Han Ha-Neul. Enchantée de te rencontrer Kim Saejin!"


Je lui offre une nouvelle fois un sourire chaleureux, en espérant que tout ceci va passer tranquillement.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Sciences

Popularité :
35 / 10035 / 100

Niveau : Première année en Sciences.
Métier : Etudiante.
Age : 20
Messages : 23
Won : 44

MessageSujet: Re: "Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul] Jeu 4 Fév - 15:03

Recroquevillée sur moi même, ne sachant que faire ni penser, je me demandais ce qu'elle me voulait. Mais bien entendu, je n'osais pas le lui demander. La serveuse revint en quête d'une quelconque commande, et à cela, ma voisine lui répondit une limonade bien fraîche. Je restais un instant ébahie par cette réponse, les yeux écarquillés de surprise, puis je me reprenais et détournais le regard, me raclant la gorge. Nous étions en terrasse, il faisait froid, il avait neigé dans la nuit... Bref, on se les caillait, et elle commandait une boisson avec des glaçons. Alors certes, je n'aimais pas juger les gens, mais il fallait quand même avouer que la demoiselle était bizarre ! Surtout que vu comment elle se frottait les mains tout à l'heure, elle semblait avoir froid ! Mais je ne fis pas de commentaire, après tout, c'était son choix. Au moins se démarquait-elle des autres. J'espérais seulement que son système immunitaire était performant, parce qu'à abaisser ainsi sa température corporelle, elle risquait de tomber malade. 

Sentant son regard sur moi, je n'osais tourner la tête, et préférais me cacher derrière mon chocolat chaud. Seulement, lorsque je l'entendis prononcer mon nom, je faillis m'étouffer avec le liquide brûlant. Reposant vivement ma tasse je mettais mes mains devant ma bouche avant de tousser légèrement, puis m'essuyais à l'aide d'une serviette. Mon regard se tourna alors dans sa direction, interrogateur. "Oui... C'est bien moi..." Que me voulait-elle ? Moi qui pensait que ce n'était qu'un pur hasard, qu'elle ne me connaissait pas... Avait-elle eu vent de la rumeur ? Voulait-elle aussi avoir des explications ? Me jeter un seau d'eau à la figure dans les toilettes ? Oui, je m'enflammais alors qu'elle n'avait encore rien dit et semblait sympathique mais... Combien de jeunes femmes jolies et sympathiques m'avaient harcelées dernièrement ? Combien parlaient dans mon dos, me traitant de tous les noms et m'accusant de tous les maux ? Si je n'avais jamais eu confiance en moi, je n'avais pas non plus confiance en d'autres, surtout désormais. Alors oui, je la jugeais peut être un peu trop vite. Mais là, tout de suite, ma seule envie, c'était de m'enfuir. Alors que je n'avais rien fait de mal. 

Elle ne voulait pas cracher sa méchanceté sur moi ? Sa misérable vie ? Curieuse ? Se mêler de ce qui la regardait ? Tout s'embrouillait dans ma tête, trop stressée pour réussir à réfléchir correctement, les mots comme dansant et échangeant de place pour le pur plaisir de me torturer. Je levais une main en direction de ma tête qui commençait à tourner et m'appuyais dessus un instant avant de reprendre mes esprits. Donc elle ne venait pas pour me mener la vie dure ? Juste pour satisfaire sa curiosité ? Parce que la vie des inconnues était croustillante ? A cette pensée, j'eu l'impression que ce que je pourrais bien dire en cet instant, ressortirait déformé et amplifié dans une revue à scandales. Mais ce n'était juste pas possible. Mon esprit avait juste court circuité. J'allais donc lui répondre que je ne souhaitais pas en parler, lorsqu'elle reprit la parole pour se présenter. Prise au dépourvue, j'hochais la tête à l'entente de son prénom, un pâle sourire pointant le bout de son nez en réponse au sien, lumineux. Mais je n'arrivais pas à faire mieux. 

"Enchantée Han Ha-Neul." finis-je par répondre doucement, n'ayant pas vraiment une voix qui portait. Je la regardais encore une fois, ne sachant trop que penser de cette étrange apparition, tandis que la serveuse revenait avec sa boisson et lui tendait. J'attendais qu'elle parte avant de reprendre un peu plus fort et posément. "Je ne sais pas trop ce que tu as entendu sur moi... Enfin je m'en doute à peu près à dire vrai, mais enfin bon. Si c'est pour en savoir plus sur Yukimura Kaito ou Park Jae-Hwa, je préfère ne pas répondre." Je détournais le regard, mal à l'aise. Qui sait, peut être que mes dires seraient mal interprétés ? Ou qu'on se servirait de moi pour en apprendre plus sur eux. La dangerosité de certaines personnes ne m'apparaissaient que depuis peu, et j'étais en permanence sur la défensive avec les inconnus. Alors qu'ils ne le méritaient pas tous. Sans doute aurais-je du saisir cette chance de m'expliquer, mais je n'en étais pas capable. "Vraiment désolé."



grande iconepetite icone
I love your smile

LADY SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul]

Revenir en haut Aller en bas

"Je m'invite pour te parler rumeurs!" [Kim Saejin/Han Ha-Neul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Format PNG pour les boutons de la Chat box latérale
» Code pour insérer une image dans un script
» Présentation pour un invité du forum
» Signature non visible pour les invités
» Comment faire pour ne pas permettre les inviter de voter dans les sondage ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young-Nae University :: Campus Universitaire :: Village étudiant :: Place centrale & Terrasses-