RSS
RSS




Partagez| .

Lettres à mon père.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Section Economie

Popularité :
84 / 10084 / 100

Niveau : Première année
Métier : Chanteur / Étudiant
Age : 21
Messages : 77
Won : 175

MessageSujet: Lettres à mon père. Jeu 28 Jan - 21:07

Janvier 2016.

Séoul, Corée du Sud.



Dear Dad,


J’espère que tu vas bien, que la vie n’est pas trop difficile là où tu es, que tu continues de garder espoir et que chacune de mes lettres t’aide ne ce serait qu’un peu. Cela fait un petit moment que je ne t’ai pas écrit. Certes mes journées sont bien remplies ces temps-ci, mais quel genre de fils ne trouve pas le temps de penser à son père ? Ou plutôt de lui écrire, car je pense à toi chaque jour. Appa, je suis vraiment heureux, tu sais ? Mais je le serai encore plus lorsque tu pourras partager cette nouvelle vie avec moi, avec nous. Ma famille ne pourra jamais être entière tant que tu ne seras pas là. Sans Rina non plus. Je n’ai pas encore trouvé la moindre trace malgré les dix mois que j’ai déjà passé à Séoul. Je n’ai aucune certitude qu’elle vive vraiment ici, j’en garde juste la conviction dans mon coeur que je parviendrais à la retrouver ! Et ensemble, nous serons plus fort pour essayer de te sortir de là ! Ou au moment de te faire transférer dans une prison sud-coréenne. Je n’aime pas te savoir seul en Chine. J’ai de la peine. J’ai peur…

Je me doute que tu ne souhaites pas recevoir des lettres dont le contenu pourrait nourrir ton inquiétude, mais ce soir, alors que tout le monde dort dans la maison, le sommeil m’échappe et je me sens seul… Seul parce que je n’ai personne avec qui parler de toi. Si j’ai le malheur de prononcer ton nom devant Omma, elle va fondre en larmes. Mon beau-père, je ne voudrais pas lui paraître désobligeant. Sunny ? Nous n’avons encore jamais parlé de toi, tous les deux. Je suis désolé Appa, mais j’ai tellement peur qu’elle se fâche, de la blesser… Je ne suis pas assez courageux pour crever l’abcès. Il n’est pas non plus envisageable que j’embête Hera avec mes tracas. Elle est trop jeune, même si j’aimerais bien qu’elle parvienne un jour à comprendre que ma famille, c’est aussi toi !

Parfois, je me sens vraiment l’envie de partager mes doutes avec Liwei parce qu’elle est celle avec qui je me sens plus en confiance. Elle est moins havre de paix. Mais je ne peux me résigner à lui dire des mots qui risquerait de lui faire mal. Si je lui dis à quel point tu me manques, à quel point tu es inquiet, n’aurait-elle pas l’impression que je rejette son père ? Je ne veux pas qu’elle s’inquiète pour moi… Se poser autant de questions ne me ressemble pas, hein ? Peut-être est-ce parce que j’apprends à puiser au fond de moi pour composer de nouvelles chansons et en écrire les paroles.

À toi je peux le dire : je suis de plus en plus célèbre ! Mais ce n’est pas la notoriété dans la presse et sur le net qui m’exalte le plus ! Le plus grisant c’est cette sensation qui m’envahit quand je suis sur scène ! C’est indescriptible, effrayant et si vivifiant à la fois ! Je suis heureux, pleinement heureux ! Interpréter devant un public mes propres chansons est quelque chose d’incroyable. J’ai l’impression de vivre un rêve dont je ne voudrais jamais me réveiller ! J’espère que tu pourras écouter celles que je t’envoie et qu’elles te plairont. Nous sommes en train d’enregistrer mon premier mini-album et je travaille déjà sur mon premier véritable album. L’équipe de production m’a demandé d’écrire une ou deux chansons pour chacun des pays ou des villes dans lesquelles j’ai vécu : le Canada, Shanghai, Singapour et Séoul. Une chanson qui les représente, ainsi que ma vie là-bas, mes sentiments. C’est un travail assez effrayant dans son ampleur mais aussi très excitant !

Mon manager est une personne très efficace qui ne perd jamais une occasion de me faire connaître. Même pendant mes « vacances », il arrive à me programmer des représentations sur scènes. L’école de grand-père a organisé un voyage aux sports d’hiver à Niseko le mois prochain. Il était impensable pour grand-père et grand-mère que je n’y participe pas, mais l’équipe de production était effarée à la perspective de dix jours d’absence. Je vais donc devoir mettre à profit ce séjour pour me faire connaitre un peu en-dehors des frontières. Mon manager a prévu ma participation à quelques manifestations-concerts qui auront lieu à la station de ski. Si ça peut mettre tout le monde d’accord, je n’ai pas de raison de refuser, au contraire !


Sinon qu’est-ce que je pourrais te raconter qui s’est passé depuis ma dernière lettre… Elle date de Noël si je me souviens bien… Ah oui ! L’anniversaire de Liwei ! On peut dire que ce fut une journée mouvementée ! Je te préviens que tu as plutôt être intérêt à te préparer psychologiquement quand tu rentreras à Séoul parce qu’avec les filles, on ne s’ennuie pas ! J’avais vraiment envie d’une journée parfaite pour fêter l’anniversaire de Liwei mais elle fut surtout épique.

Pour commencer, nous devions passer la journée tous les trois, avec Sunny, au Lotte Parc. Le cousin de Liwei qui vit avec nous avait préféré ne pas se joindre à nous et sur le principe sans doute était-ce préférable car l’ambiance est particulièrement électrique entre lui et Sunny. Sauf que Sunny avait bu au bar à s’en  rendre malade la veille – d’ailleurs, je crois que c’est Chin-Hwa qui l’a ramené et par moment, je les trouve assez étranges tous les deux – et elle n’a pas pu se lever au matin. Je suis donc allé au parc d’attractions seul avec Liwei qui heureusement n’avait pas l’air trop déçue. Cette partie de la journée c’est même bien passée à quelques désagréments près… J’avais ensuite prévu tout un programme qui est tombé à l’eau car Sunny avait vraisemblablement oublié d’aller chercher Hera à l’aéroport et que celle-ci attendait déjà depuis plus d’une heure lorsqu’elle parvint à nous joindre, Liwei et moi. Inutile de te dire à quel point elle était furieuse lorsque  nous arrivés à l’aéroport. Ensuite, nous nous sommes rendus tous les trois au restaurant de la tour Namsam où nous avions réservé et où en plus de Sunny et Chin-Hwa, nous devions retrouver une amie de Liwei, Kim Saejin. Là déjà première surprise, il s’avérait que je la connaissais et qu’elle est aussi mon amie. Seconde surprise encore plus inattendue, Saejin était accompagné par Yukimura Kaito que personne n’avait invité. Nous étions à peine installés à table que Hera n’a pas manqué de faire des siennes, traitant presque Saejin de traînée – en fait, elle a utilisé un terme encore pire – à cause de fausses rumeurs circulant sur son compte selon lesquelles elle sortirait en même temps avec Yukimura Kaito et moi. Mais comme tu le sais, en ce qui me concerne c’est faux. Ensuite, Hera a pris le cousin de Liwei pour un serveur refusant qu’il s’assoit à notre table. Tu ne le connais pas, mais je peux te dire que Chin-Hwa n'a pas très bon caractère, surtout en ce genre de circonstances. Et Sunny n’aide pas pour tempérer les choses. Quant à Hera, non contente de s’arrêter là, elle s’est ensuite indignée que Liwei est le droit au mannequin Yukimura Kaito pour son anniversaire alors qu’elle, elle n’avait encore jamais pu avoir Kim Hyun Joong et c’est pas faute de l’avoir demandé… Là-dessus, Hera a ajouté que de toute façon, elle s’en fichait parce qu’elle s’était choisi un nouveau fiancé. Si tu as l’impression que Hera a accaparé la vedette presque tout le reste de la soirée d’anniversaire de Liwei, tu ne te trompes pas parce que ce fut bien le cas. Et Liwei toujours aussi prévenante, s’est interrogée  sur cette annonce tandis que Sunny ne semblait pas en croire un mot. J’avoue que j’étais assez interrogateur aussi. Donc, notre petite soeur nous a affirmé qu’elle avait entendu son père et grand-père parler d’un nouvel élève qui allait rejoindre notre école la rentrée prochaine et que puisque c’était un parti de rêve, elle avait décidé qu’elle l’épouserait quand elle en aurait l’âge. Nous avons eu beau essayer essayer de lui faire remarquer que puisqu’il rentrait à l’université, il avait justement un problème de différence d’âge, Hera n’a pas voulu en démordre et avant que les esprits ne s’échauffent d’avantage, le second cousin de Liwei, Baek Chin-Hae avait son apparition. Il avait prévenu de son retard et arriva à point nommé !

Sur le chemin du retour à la résidence, Liwei, Hera et moi marchions à hauteur tandis qu’en amont Sunny se chamaillait encore avec Chin-Hwa. Je crois que je ne lui ai jamais vu autant d’énergie depuis que le cousin de Liwei a emménagé avec nous et qu’elle passe son temps à se quereller avec lui !

Comme tu peux le constater, on se porte tous bien. Que Sunny soit aussi virulente est une preuve de bonne santé de sa part ! Nous partons donc skier au Japon le mois prochain alors je pense que j’aurais beaucoup de nouvelles anecdotes à te raconter dans ma prochaine lettre !


Prends soin de toi, Appa.
Je t’aime.
Ton fils, Jae-Hwa.
Revenir en haut Aller en bas

Lettres à mon père.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lettres qui ne s'affiche pas correctement et bbcode image
» [Résolu] Trop grosses les lettres (IE et MSN Messenger)
» [Résolu] Lettres qui se chevauchent
» recherche d'une police de caractère
» [VX]Dark earth[Stopper]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young-Nae University :: Personnages :: Journal intime-