RSS
RSS




Partagez| .

"Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Section Economie

Popularité :
38 / 10038 / 100

Niveau : Deuxième année
Métier : Étudiants
Age : 22
Messages : 45
Won : 118

MessageSujet: "Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa] Ven 22 Jan - 14:16

Ah ! Voilà une bonne journée comme Baek Chin-Hwa les aimait ! Du grand air, du sport et de la compétition au programme, que demander de plus ? Et cerise sur le gâteau, il avait une bonne excuse pour s’échapper presque toute la journée de la résidence Choi ! Enfin, une excuse… C’était pas non plus comme s’il en avait besoin pour fuir cette baraque ! Fuir ? Lui ? Jamais ! C’était par pitié envers son insupportable colocataire qu’il évitait le plus possible de rester dans ce nouveau chez lui durant la journée ! Il ne voudrait pas en venir à lui faire du mal tant elle lui sortait par les yeux. Frapper une femme ? Qui a parlé de la frapper ? Et puis, franchement, elle est si infecte qu’on en oublierait presque qu’elle appartient à la gente féminine ! Park Eun-Sun a vraiment tout les vices de son espèce ! Dire qu’elle l’a… Non ! L’étudiant en économie ne voulait pas y repenser ! Rien ! Il ne s’était rien passé !

Chin-Hwa secoua la tête. Sur le seuil de la résidence Choi, il laissa retomber ses bras aux mains auparavant  posées sur ses hanches puis se mit s’engagea dans la petite allée de pierre. Son vélo l’attendait. Quel meilleur échauffement avant une bonne partie de golf ? Le froid néanmoins mordant, le jeune homme enfila bonnet et gants avant d’enjamber son deux roues. Il pédala ainsi à travers le campus universitaire de la Young-Nae University. Rares étaient les courageux à pointer le bout de leur nez dehors en cette froide matinée de janvier. Les âmes errantes en quête de leurs clés ou téléphones portables égarés la veille, conséquence d’un excès d’ivresse, n’avaient pas encore émergé de leur torpeur ronflantes et malodorantes, imbibant l’atmosphère de l’appartement de leur malheureux colocataires ou bons copains qui se sont dévoués pour les héberger, faute de pouvoir conduire jusqu’eux chez eux, de se rappeler le numéro de leur appartement au sein de la résidence universitaire ou encore de pouvoir ouvrir leur porte à cause de leurs clés momentanément égarés. Ah ! Que de souvenirs ! Personnellement Baek Chin-Hwa n’était pas un grand amateur de boissons alcoolisés. Nan mais vous vous rendez compte du nombre de calories dans une malheureuse petite bière ? Vous savez combien de kilomètres de course à pied ça représente pour compenser ? La poche à bière, non merci, très peu pour lui ! Et puis, sans parler des conséquences sur votre teint le lendemain d’une cuite ! Tous les efforts du quotidien anéanti pour une soirée dont on ne se souvient même pas des meilleurs moments ! Par contre, il y a toujours quelqu’un pour vous les rappeler, surtout quand votre dignité est mise à mal.

Le fait de consommer peu d’alcool ne l’empêchait pas pour autant de sortir avec ses amis. Et parce qu’il était bien souvent le plus sobre de la bande, c’était lui, le bon ami, le bon pigeon qui hébergeaient les cadavres vivants de ses amis pour la nuit. Inutile de préciser que si son ex-copine admirait cette pseudo-générosité et bienveillance de sa part au début qu’ils se sont installés ensemble, au fur et à mesure, jouer les aubergistes pour ivrognes commença à sérieusement l’agacer. Parce que bien sûr, même si elle dormait déjà, Chin-Hwa la réveillait pour qu’elle sorte des couvertures pour ses amis. Et bien sûr, elle devait préparer le petit-déjeuner le lendemain matin. Pire ! Lorsqu’elle-même était de sortie avec des amies, il était capable de l’appeler pour la prévenir qu’il rentrerait avec un ou deux camarades, ce qui signifiait qu’elle devait rentrer pour les accueillir. Par contre, si sa charmante ex-petite amie avait le malheur de ramener quelques copines éméchées à l’appartement, Chin-Hwa ne les mettait peut-être pas dehors, mais il les pressait de s’en aller dès le lever du soleil et elle en attendait parler pendant trois jours que ses amies n’étaient pas fréquentables. Et si, son ex-petite amie rentrait avec un soupçon d’alcool dans le sang ? Diantre ! Six mois plus tard, Chin-Hwa pouvait le lui rappeler sur un ton de reproches ! Il y n’a vraiment que lui pour ne pas comprendre qu’elle ait fini par le plaquer plutôt que d’accepter sa demande de fiançailles…

Le beau sportif narcissique gara son vélo dans l’espace prévu à cet effet en amont du portail d’accès au Zhang Country-Club. Alors qu’il parcourait le reste du chemin jusqu’au bâtiment principal, une limousine le doubla. Lorsque le véhicule s’arrêta, il vit un étudiant vêtu de sa tenue de golf hors de prix en descendre. Beak Chin-Hwa arqua un sourcil. Foutu fils à papa prétentieux ! On verra bien qui sera le meilleur aujourd’hui !

Les sportifs en herbes, les amateurs de golf dans l’âme ou tout simplement des étudiants qui avaient envie de passer du bon temps avaient rendez-vous sur le terrain de golf du Zhang Country Club. Destiné aux étudiants de la Young Nae University, un tournoi « amical » de golf avait été organisé. Il avait suffi aux intéressés de s’y inscrire par binôme. Certains s’avéraient être des joueurs aguerris alors que d’autres de purs amateurs présents juste pour le plaisir. Sportifs et compétiteurs dans l’âme Baek Chin-Hwa n’était pas un grand expert en golf mais il s’en sortait honorablement. Le jeune homme ne venait pas d’une famille où la pratique de ce sport était commune. Au contraire, le golf apparaissait encore comme un « sport de riche », or, les Baek s’ils ne faisaient pas pitié, n’avaient pas un compte en banque mirobolant. Qui plus était, la mentalité familiale était telle que chacun jouissait de ce qu’il pouvait s’offrir du fruit de son propre labeur. Or Chin-Hwa ne gagnait actuellement aucun salaire. Et si la réflexion de trouver un job d’étudiant naissait assez régulièrement dans son esprit, sa volonté l’en dissuadait. En tout cas, une chose était sûre, on ne l’y reprendrait plus à dépenser son argent pour une femme ! Et pour commencer, il comptait bien remporter le premier prix de cette compétition avec son ami, à savoir des séances de soins et massages au spa du country-club par l’employé de leur choix. Pas la moindre hésitation : il choisirait la petite masseuse canon ! D’ailleurs, arrivé au point de rassemblement des participants, Chin-Hwa put constater une forte. La vue de certains qui s’avéraient assurément des non-boursiers à en juger par leur apparence guindée l’irrita. Comme s’ils avaient besoin de gagner des séances gratuites pour s’offrir des séances de bien-être à leur guise ! Idem, les prix suivants se composaient notamment de consommations gratuites au Lounge ou au Byeongari Bar. Ces gosses de riches n’étaient là que pour fanfaronner devant les boursiers. Mais Baek Chin-Hwa et son comparse comptaient bien leur mettre la pâtée ! En plus d’une pratique devenue assez régulière depuis qu’ils avaient intégré la Young-Nae University, les deux amis s’étaient entrainés dans le but de gagner ! Surtout qu’avec Baek Chin-Hwa, il n’y a aucun mérite à se contenter de participer, seule la victoire compte !

Mais d’ailleurs, où était-il son fameux partenaire ?

Chin-Hwa observa tout autour de lui. Pas le moindre trace de Cha Jong Suk à l’horizon. Il patienta. A peine deux minutes. Dégaina son téléphone portable et envoya un message à l’intéressé. Pas de réponse. S’impatientant, Chin-Hwa remit son téléphone dans sa poche. Celui-ci sonna l’instant d’après. Il décrocha et s’éloigna de quelques mètres :

« Qu’est-ce que tu fous ?
C’est Min Jae,
lui répondit une autre personne que celle attendue au bout du fil. N’attends pas Jong Suk, il s’est pris une caisse mémorable hier. Là, il est encore en train de comater sur mon canap’ après m’avoir repeint les toilettes presque la moitié de la nuit donc il va pas revenir à la vie avant un bout moment…
– Tu plaisantes là, j’espère ?!
Je peux te le passer si tu veux. »


Seul un ronflement rauque ce fit entendre.

« C’est bon, laisse tomber, j’ai compris ! siffla Chin-Hwa.
– Eh, Hyung ! Préviens-moi quand tu vas le pourrir ! Je voudrais surtout pas rater ça ! »

Une douce voix féminine interrompit alors Chin-Hwa avant qu’il ne réponde quoi que ce soit.

« Vous êtes seul ? »

Oh ! Mais, elle était sacrément mignonne cette charmante organisatrice ! Sous le charme, Baek Chin-Hwa raccrocha inconsciemment au nez de son interlocuteur. Il acquiesça, comme envouté.

« Nous avons une demoiselle qui est seule aussi, vous pourriez peut-être vous mettre ensemble ? »

À nouveau, il hocha de la tête.

« Parfait, nous allons pouvoir commencer alors ! »

La douce et charmante organisatrice s’éloigna et… Minute ! Il venait d’accepter de faire équipe avec une fille ???? Horrifié, Chin-Hwa tourna la tête vers la demoiselle en question.


Baek Chin-Hwa, the Gentleman Farmer.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Lettres

Popularité :
12 / 10012 / 100

Métier : Serveuse dans un café-restaurant. Je livre parfois.
Age : 21
Messages : 44
Won : 48

MessageSujet: Re: "Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa] Dim 24 Jan - 18:58

Ah qu'elle plaie! Se lever si tôt pour un tournoi de golf c'est bien la dernière chose que j'ai envie de faire mais comme on amie m'avait pas mal harcelé pour que j'y participe avec elle, j'ai finit pas accepter. 
Me voilà donc entrain de m'habiller d'une manière lassée. Une chemise, un pantalon, des bottes, un gilet et une écharpe plus tard, je pars dans le froid de l'hiver pour me diriger vers cette satanée université qu'est Young-Nae. 
Moi? Je n'aime pas cette université? Bien sûr que si, elle m'enseigne des choses sympa, je ne vois pas de quoi vous parlez.
J'ai juste la méchanceté facile quand je ne suis pas bien réveillée. Fort malheureusement (ou heureusement) le froid me donne une gifle et bizarrement d'un seul coup je suis plutôt bien réveillé maintenant. Je secoue la tête, comme si cela va empêcher le froid de venir jusqu'à moi. J'ai des réactions stupide parfois.
Je me met à marcher en baillant gracieusement. J'aime bien aller à l'école à pied, comme cela j'ai le temps de réveiller et je ne suis pas désagréable. Même si je peux être désagréable sans être mal réveillée.
Je marche doucement dans les rues de Séoul, je regarde les passants, les arbres, les nuages, la poussière. En fait je regarde tout c'est ça. Parce que c'est plus intéressant que de penser à la compétition de golf.

Ah oui! Parce que, je ne vais pas vous le cacher, je n'aime pas du tout les compétitions et je n'ai pas vraiment l'esprit compétitif.
Je suis le cauchemar des sportifs je le sais... Mais je suis comme ça. Alors qu'est-ce que je fais à aller à cette compétition? Je vous l'ai dit! On m'a littéralement harcelé pour que j'accepte. Soit disant je suis forte au golf.
Non, j'y ai peut-être joué quand j'étais plus jeune mais c'est tout. Enfin non, maintenant mes parents m'obligent encore à venir pour me faire paraître comme une bonne enfant mais bizarrement mon club de golf part toujours plus loin que la balle. Je trouve ça drôle.
Je suis une enfant parfois, je l'avoue.
Mais au moins ils me foutent la paix pendant un bon bout de temps avec d'imaginer de nouveau m'emmener dans ce genre d'endroit.
J'ai tout un tas de fines stratégies de ce genre. Bien sûr "fines" est un mot très faux, j'agis juste comme une imbécile mais j'aime ça alors je trouve des expressions pour donner un nom à mes gamineries... Géniales! 
Ah enfin bon... J'agis comme je le peux.

Ah tiens! Je vois Young-Nae qui se dessine au loin. Ah dieu! Je n'ai pas envie d'aller faire ce tournoi c'est fou.
Elle a intérêt à rendre ce tournoi sinon je plante mon club dans la tête d'un haut gradé et je m'en vais pour incident diplomatique.
Je vais tout de même faire un effort et puis au moins le bon côté c'est que ça me passe le temps, il faut vraiment que j'arrête de me plaindre toutes les trente secondes. Et puis enn plus je suis arrivée à l'université. 
Je me dirige les mains dans les poches (parce que j'ai perdu mes gants) vers le country club puis vers le complexe sportif.
Il y a foule là-bas mais ils ne m'intéressent pas là. Je cherche mon amie, je fais le tour du complexe mais je ne la vois.
Je prends mon portable et je regarde l'heure. Elle devrait être là pourtant, elle qui déteste être en retard.
Qu'elle coïncidence, elle appelle pile à ce moment là. La connaissant c'est pas forcément bon signe. Je sens le lapin venir. 

-"Oui vous êtes bien sur la ligne de la personne bientôt d'humeur exécrable, que puis-je faire pour vous?" Je réponds sur un ton presque agacé.
-"Ha-Neul..? Je suis désolée! Mais je ne peux pas venir aujourd'hui! J'ai une excuse super valable c-" Je la coupe.
-"Ah oui. Tu as intérêt à en avoir une bonne ce coup-ci."
-"Kang-Soo m'a invité aujourd'hui et je ne PEUX PAS rater ça tu vois... Après tout ce que j'ai fait pour avoir un minimum d'attention de sa part..."
-"Ah oui, oui oui oui. Je vois très bien." 
-"Tu m'aimes toujours..?" Dit-elle avec une petite voix.
-"On verra plus tard mais pour l'instant. Non." 


Je raccroche en levant les yeux au ciel. Je me suis levée tôt pour me faire poser un lapin mais voyons un très bon côté, je peux me tirer.
Je jette un dernier coup d'oeil et je me dirige vers la sortie, à quelques pas je vois la liberté qui va m'empêcher de côtoyer cet esprit de compétition et les autres riches.
Mais bon, cela aurait été trop beau hein?

-"Où allez-vous? Vous êtes seule? Ne partez pas voyons, je vais vous trouver quelqu'un!" Dit une voix juste derrière moi.

Ah mais je n'ai rien demander! Je me retourne et vois une organisatrice toute sourire. Je lui souris et lui fais comprendre que ce n'est pas la peine mais cette dernière ne semble pas de cet avis et m'attrape par le bras pour m'entraîner ailleurs. Elle semble chercher un autre paumé comme moi.

-"Eh mais... Attendez..! La-" 


Elle ne m'écoute pas trouve finalement un jeune homme et l'interpelle en me coupant la parole pour savoir s'il est seul. Il répond positivement. Oh nooon... Je vois ma tranquillité s'en aller devant mes yeux. Pourquoi je ne me suis pas enfuie discrètement comme je le fais tout le temps parce que je me CROIS discrète?! 
Elle lui demande de faire équipe avec moi et il acquiesce une nouvelle fois. Oh, que je le hais juste pour ce geste de tête! 
L'organisatrice s'en va toute contente de sa cruauté.  Je la regarde partir avec un soupçon de tristesse dans le regard.
L'homme se retourne subitement vers moi, ce qui me fait sursauter, et il me regarde avec des yeux horrifiés. J'arque un sourcil.
Quoi? Je suis si horrible que ça? C'est le comble! 

-"Oui? Il y a un problème avec moi? Je te fais si peur que cela?" Dis-je sur un ton perplexe.

Enfin, tant pis, c'est comme ça, je vais devoir participer à ce satané tournoi alors autant commencer comme une personne normale. Avec de la politesse sans doute. Je lui tend ma main pour qu'il la sert et je lui souris poliment.

-"Je suis Han Ha-Neul. Faisons bonne équipe en tout cas." Si je n'envois pas mon club de golf sur l'organisatrice.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Section Economie

Popularité :
38 / 10038 / 100

Niveau : Deuxième année
Métier : Étudiants
Age : 22
Messages : 45
Won : 118

MessageSujet: Re: "Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa] Mer 27 Jan - 21:41

Un problème ? S’il y a un problème avec elle ? Pas qu’un peu oui ! Il est faire équipe avec une fille ! Et puis regardez la ! Une fille aux cheveux courts, ça en dit déjà long sur sa personnalité ! Encore une qui veut se la jouer libérer du joug masculin qui dicte leurs apparences aux femmes ! En même temps, les hommes préfèrent ce qui les rendent belles, comment pourraient-elles le leur reprocher ? Ces femmes qui se pensent autonomes et indépendants, quel fléau ! À la fin ne finissent-elles pas toutes par se marier et faire des mioches ? Sauf peut-être celles qui sont vraiment trop vilaines pour trouver un mari, et pourtant, c’est pas faute qu’il y ait des hommes au physique ingrat ! Et pour ne pointer personne du doigt, ne regardez surtout pas dans la direction de l’autre là-bas qui en plus, tape la discut’ à la charmante organisatrice ! Vous le trouvez plutôt mal ? Vous voulez voir sa tête avant qu’il ne fasse de la chirurgie esthétique ? On peut dire que celui-là, il a eu de la chance de naître dans une famille riche sinon, il aurait probablement pu poser pour des affiches de prévention contre la lèpre !

Bref, revenons-en plutôt au problème de Baek Chin-Hwa ! S’il avait peur ? Oh que oui ! Peur de voir toutes ses heures de préparation anéantie par la médiocrité de cette fille au golf ! Car oui, par définition, une fille est médiocre en sport ! Et ce n’était pas le fait de s’être coupé les cheveux qui la rendrait meilleure. Comme si elle essayait de tenir son rôle de femme, le Problème se présenta en souriant, et lui tendit la main. Chin-Hw arqua un sourcil. Indéniablement, Problème devait avoir une incertitude d’identité sexuelle. Une fille qui essaye de se comporter comme un garçon ? Il n’y avait sans doute que Gu Miho pour être encore plus révulsante que cela.

Problème répondait donc au nom de Han Ha-Neul. Mais à quoi bon s’encombrer à le retenir ? Au pire, il l’interpellerait par le nom de « Problème » et elle devrait comprendre. Ou alors, il n’y aurait pas que le manque de féminité qui lui ferait défaut mais aussi l’intelligence. Parce qu’une femme reste une femme, Chin-Hwa feint de ne pas être remarquer la main qu’elle lui tendait. Il allait quand même pas serrer la main à une fille de la sorte ?

« Je suis Baek Chin-Hwa. Et il n’y aura aucun problème à condition que tu saches jouer correctement au golf, » répondit-il plutôt sèchement.

Il passa à côté d’elle et commença à s’éloigner des quelques pas en direction de début du parcours. Puis, il s’arrêta et se retourna :

« Bon, tu viens ou tu ne sais même pas que le golf se joue sur un terrain particulier ? »

Il reprit ensuite sa marche jusqu’à une voiturette dont il prit le volant, attendant que sa partenaire le rejoigne. Les binômes étant nombreux, plutôt que d’attendre chacun son tour à un seul et même trou rendant la journée interminable, chaque équipe pouvait effectuer le parcours dans l’ordre qu’elle désirait. À chaque trou, des caddies étaient présents pour noter le nombre d’essais de chacun avant de parvenir à mettre la balle dans le trou.

« Un peu de nerf ! » continua de râler Chin-Hwa lorsque sa co-équipière pris place dans la voiturette.

Afin de palier à tout piaillements ou autres jérémiades féminines, il enfonça ses écouteurs dans ses oreilles. Il avait besoin de se concentrer à nouveau. Il fallait oublier sa colère envers son faux-ami, ravaler son antipathie envers Problème. Étant parmi les derniers à s’être élancés sur le parcours, les premiers trous, donc les plus faciles étaient déjà pris. S’il n’avait été question que de lui Chin-Hwa aurait très certainement commencé par les plus difficiles, cependant, il n’avait pas la moindre idée des compétences de son équipière, et ses préjugés ne l’en rendait que d’autant plus septique. Le machiste narcissique parvint néanmoins à coiffer sur le poteau un autre binôme sur un trou de niveau intermédiaire. Il leur fit comprendre très aimablement d’aller voir ailleurs.

Chin-Hwa sortit de son sac posé à l’arrière de la voiturette, le club de golf qu’il jugea le plus adéquat pour lui et pour ce trou-ci, ainsi qu’une balle. Il se tourna ensuite vers sa partenaire :

« Bon ! Problème, as-tu seulement déjà joué au golf une fois dans ta vie ? »

Il la toisa des pieds à la tête, puis ajouta :

« Quoi qu’il en soit, observe comment je fais et ce sera ton tour après ! »

Connaissant bien le terrain, Chin-Hwa posa la balle à l’emplacement prévu. Il effectua le trajet à réaliser par la balle du regard, se mit en position les jambes légèrement écartés. Il ferma les yeux afin se ressentir l’impact des courants d’air. Quand tout fut parfait, il frappa la balle de son club. Celle-ci roula, roula, roula, dans la bonne direction. Chin-Hwa était confiant. Il ne ratait jamais ce trou. Elle la balle continua de rouler. Elle arrivait au trou. Elle y était presque. Presque. Elle y était ! Et elle passe juste à côté…

« Quoi ? s’énerva Chin-Hwa. Tu m’as déconcentré ! » se retourna-t-il vers Problème en l’accusant.

Il n’avait plus qu’à réaliser ce trou en deux coups. Au moins, cette fois, la balle en était si proche que Problème pourrait bien être en train de lui chatouiller les côtes – diantre, quelle terrible perspective ! – qu’il ne la raterait pas !


Baek Chin-Hwa, the Gentleman Farmer.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa]

Revenir en haut Aller en bas

"Seule la victoire compte ! Tous les moyens sont bons pour gagner, même pactiser avec le sexe opposé !" [Han Ha-Neul / Baek Chin-Hwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tous les plaisirs sont permis
» création d'un compte utilisateur deux fois la même adresse mail ????
» Remerciements aux génereux donateurs
» Malware se faisant passer pour votre banque
» [Résolu] Spam envoyé avec mon adresse hotmail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Young-Nae University :: Campus Universitaire :: Country-Club :: Complexe sportif-